Le 25 juillet 2015, les Filles du Coeur Immaculé de Marie étaient en fête pour diverses raisons:

- Jubilé de Platine, il y a de cela, 70 ans que la soeur Atoinette Soucko, l'une des pionnières de la congregation disait oui au Seigneur. La soeur Antoinette est depuis quelques années à la maison mère de Kati. 70 ans de fidelité du Christ à son égard voilà un motif d'action de grâce au Seigneur qui ne cesse de conduire son peuple.

- Jubilé d'Or pour la soeur Maria Goretti DIARRA pour toutes les merveilles que le Seigneur a accompli à travers la soeur Maria Goretti durant les 50 ans de marche avec lui, main dans la main, dans une confiance totale tous les jours.

- Depuis 25 ans les soeurs Bibiane Jacques DACKOUO, Esther Théra, Germaine DARA, Jeanine TRAORE et Adèle DIARRA ont toujours dit oui au Seigneur, dans les moments d'épreuve comme dans les moments de joie. c'etait un autre motif d'action de grâce chez les Filles du Coeur Immaculé de Marie.

- Enfin depuis six ans les soeurs Albertine DEMBELE, SImone COULIBALY, Cathérine DAVKOUO et Clémentine KEITA  cheminaient à la suite du christ, dans l'institut. Ce 25 juillet 2015, elles ont fait leur engagement definitf à la suite du CHrist dans l'institut des filles du Coeur Immaculé de Marie.

c'etait au cours d'une ceremonie dans la chapelle de la maison mère de Filles du COeur Immaculé de Marie à Kati.

La ceremonie était presidée par l'Archevêque de Bamako, Monseigneur Jean ZERBO. Il était assisté pour la circonstance par l'évêque de San, Monseigneur Jean Gabriel DIARRA, d'une trentaine de pretres venus des diocèses du Mali et d'ailleurs. Plusieurs fidèles avaient fait le deplacement pour participer à l'action de grâce des jubilaires et etre temoins de l'engagement definitf des quatre jeunes professes.

le gouvernement malien avait aussi repondu à l'invitation par le ministre du culte et des affaires religieuses.

Les filles du Coeur Immaculé de Marie exercent aujourd'hui dans plusieurs domaines comme la santé, l'education, la promotion feminine.... Elles sont presentes dans tous les 6 diocèses du Mali et dans d'autres pays comme le Burkina Faso, la Cote d'Ivoire, le Maroc, l'Algerie et la France.

Lundi 5 janvier 2015 au cours d’une messe célébrée à la maison généralice par Monseigneur Jean Zerbo Archevêque de Bamako, en présence des Communautés Fcim de Bamako,  les Sœurs Elisabeth Diarra et Angelina Sinayoko furent envoyées en Mission à Ouagadougou au Burkina Faso pour fonder la première communauté des Filles du Cœur Immaculé de Marie.

Au cours de la cérémonie elles reçurent des symboles :

 

La Bible : pour leur rappeler qu’elles doivent annoncer et vivre la parole de Dieu

 

La croix : pour vivre et témoigner de  l’amour du Christ

 

La bougie : pour témoigner de la lumière du Christ par leur engagement et leur vie

 

Les constitutions : les règles de vie de l’Institut  auxquelles chaque  fcim doit conformer sa vie.